Un crédit immobilier : Quelles conditions ?

Quelles sont les conditions à respecter pour obtenir son prêt immobilier ?

Situation professionnelle

Votre situation professionnelle est déterminante pour l’acceptation de votre dossier de prêt immobilier. La plus appréciée des banques est le CDI, avec période d’essai passée. Si la période d’essai n’est pas passée, attendez qu’elle le soit avant de vouloir acheter car la banque refusera de vous suivre sinon.

Si vous êtes dans un autre cas que celui-ci, les conditions demandées seront plus restrictives.

Un entrepreneur, ou auto-entrepreneur devra présenter 3 bilans complets avant de pouvoir prétendre à un prêt immobilier. Et sa capacité d’endettement sera calculée grâce à une moyenne de ses bénéfices sur les 3 dernières années.

Une personne en CDD se verra refuser le crédit dans la grande majorité des cas sauf si ce type d’emploi est un choix et qu’elle peut présenter 3 ans de contrats de CDD dans le même secteur et sans grosses interruptions. Là encore, ses revenus seront calculés grâce à une moyenne de ses revenus nets imposables à l’année.

Les intérimaires sont soumis aux mêmes conditions que les CDD : 3 ans sans grosses interruptions sont demandés, et les revenus pris en compte seront la moyenne des revenus fiscaux imposables de 3 dernières années.

Situation financière

Pour se voir accorder un crédit, les banques privilégient la stabilité financière. Un emprunteur pouvant financer une partie du projet avec un apport personnel sera bien vu. Mais il n’est pas indispensable. Le courtier pourra trouver une solution de financement pour des dossiers ne présentant aucun apport. On parle alors de financement à 110% (en moyenne les différents frais d’un projet représentent 10% du montant du prêt).

Dans la très vaste majorité des cas, la banque n’acceptera pas une mensualité de crédit supérieure à 33% des revenus de l’emprunteur.

Sachez que les revenus fonciers (locatifs) sont pris en compte pour votre capacité d’endettement. Ils ne seront pris en compte qu’à hauteur de 70% de leur montant total.

 Projet immobilier

Le projet en lui-même est également important lorsque vous questionnez banques et courtiers.

La banque regardera l’endroit où vous travaillez et s’assurera que le transport jusqu’à votre résidence principale n’est pas trop long.

Dans le cas d’un investissement locatif, elle étudiera la faisabilité de location, et l’estimation de son revenu foncier.

L’établissement prêteur regardera également votre situation actuelle de logement : si vous payez un loyer et que celui-ci est maintenu après votre achat, il sera pris en compte dans vos charges actuelles et viendra diminuer votre capacité d’endettement.

Se faire aider

Dans tous les cas, il peut être extrêmement avantageux de se faire aider par un courtier en crédit immobilier, qui saura mettre en avant les points positifs de votre dossier afin de négocier grâce à ses partenariats les meilleures conditions de crédit selon votre profil.