Paye-t-on cher notre logement ?

Coût du logement : est-ce si cher qu’on le croit ?

La part moyenne du budget des Français destiné au logement est de l’ordre de près d’un cinquième. Mis à part la fameuse règle bancaire qui ne permet pas aux français d’emprunter pour leur résidence principale pour plus de 33% de leurs revenus destinés aux mensualités, cette part est aussi expliquée par des prix immobiliers en constante hausse.

Les plaintes sur le coût du logement en France sont assez récurrentes et les gouvernements se succèdent et se suivent dans leurs efforts pour baisser le coût du logement (On peut par exemple citer la Loi Elan, défendue devant le Sénat actuellement, et qui vise à lutter pour baisser le coût du logement des Français).

Mais qu’en est-il de nos voisins ? Il s’avère qu’une comparaison entre la France et la plupart de ses voisins Européens révèle que nous ne sommes pas si mal lotis que ça.

En effet, les grecs et les espagnols utilisent 30% de leurs revenus pour se loger, les italiens 33% tandis que les Hongrois arrivent en tête avec 39% du budget moyen consommé pour l’habitat, loyer ou crédit confondus. Nos amis allemands utilisent eux 25% de leur budget pour l’habitat.

Alors pourquoi se plaint-on ici plus qu’ailleurs ? Mis à part la culture très Française du râleur, une autre raison vient s’ajouter à l’équation du logement : les taxes.

En effet, les différentes taxes liées à la propriété dont la taxe foncière sont extrêmement élevées en France par rapport à la plupart des pays Européens. Certains de ces pays ont mêmes des taxes foncières quasi inexistantes. Cette particularité Française donc, vient peser sur le budget des ménages et nous rapprochent en réalité plus de nos voisins en termes de part de budget pour le logement.

En revanche, la notion d’APL et de logements HLM est également bien moindre voire quasi inexistante dans certains pays Européens. Cette spécificité française explique également la moyenne basse de la part du budget d’un ménage pour le logement par rapport à ses voisins Européens.