Modifier votre prêt immobilier

Modularité du prêt immobilier : un élément important

La décision récente de baisse des cotisation salariales va entraîner une hausse des salaires pour tous les salariés du privé à partir de ce mois d’Octobre. C’est l’occasion de parler d’économies pouvant être réalisées sur votre crédit immobilier via une option importante : la modulation du prêt.

Dans le cas d’une hausse des revenus d’un foyer endetté d’un crédit immobilier, il peut être judicieux de penser à l’option de modulation de son prêt immobilier.

Cette option de modulation du prêt immobilier est gratuite et peut être négociée à la signature d’un crédit immobilier. Elle permet à l’emprunteur de faire varier ses mensualités afin de réduire ou d’allonger la durée du crédit.

Réduire le coût du crédit

Une hausse des revenus permet donc une modulation de son prêt et ainsi augmenter ses mensualités afin de réduire la durée du crédit et réaliser des économies sur les intérêts du prêt.

En règle générale, la modulation est possible avec une amplitude de 10 à 20% de la mensualité. Cela permet de réduire la durée du prêt et de baisser le coût global du crédit immobilier. A l’inverse, une baisse des mensualités augmente la durée et donc le coût du crédit. Elle est limitée à 24 mois maximum.

Si vous choisissez la modulation et d’augmenter vos mensualités, il faudra simplement prévenir la banque par courrier, et le changement prendra effet à la prochaine mensualité selon la date de réception du courrier par la banque. Sachez que la modulation minimum du crédit est de 15 euros.

Capacité d’emprunt revue

A l’inverse, l’augmentation de mensualité demandée est forte, la banque peut ré-évaluer votre capacité d’emprunt afin de prendre une décision, et si les critères ne sont pas réunis, elle peut choisir de refuser la modulation.

Il existe également la possibilité d’ajouter à votre contrat de crédit immobilier l’option de décaler une ou plusieurs échéances en cas de détresse financière. Cela se traduit par la possibilité de ne pas payer jusqu’à 2 échéances de suite qui seront rajoutées à la durée totale du crédit. L’emprunteur devra néanmoins payer les intérêts sur ces échéances.

Tous ces éléments peuvent être notamment négociés par un courtier en crédit immobilier qui pourra vous conseiller sur toutes les options inhérentes à votre crédit immobilier.