Le Grand Paris et l’immobilier

En 2008, le gouvernement français annonce un vaste programme de plusieurs année appelé Grand Paris et destiné à améliorer les connexions entre certaines banlieues limitrophes et Paris, et de dynamiser les transports et échanges entre Paris et sa banlieue.

Le programme prévoit notamment la création de nouvelles lignes et stations de métro, de tramway et de bus, afin de relier les endroits proches de Paris jusque-là peu ou mal desservis par les transports en communs. Ce projet est évalué à 32,5 milliards d’euros et prévoit 200 km de lignes et 75 gares.

Ce programme a également pour but de rendre plus attrayantes certaines banlieues proches de Paris jusque-là délaissées par manque d’efficacité des transports vers Paris ainsi que pour répondre à la demande grandissante de logements en île de France.

Alors quelle conséquence pour l’immobilier en Ile de France ?

Certaines villes concernées ont vu leur prix moyen au mètre carré multiplié par 2. Conséquence directe d’une demande forte pour la banlieue proche de Paris ces dernières années, il n’est pas rare d’observer les prix monter rapidement dès l’annonce de nouvelles stations ou lignes reliant ces villes à Paris. Le réseau immobilier Guy Hoquet le confirme dans la presse : « Signe de la forte demande en faveur de ces villes, les prix immobiliers s’emballent pour la plupart. « Et pour celles où ce n’est pas le cas, un signe annonce qu’ils s’envoleront bientôt : le faible délai de vente », explique Fabrice Abraham ». (Source : Le Figaro).

Mais le publique cherchant la proximité avec Paris sans y trouver les loyers ou prix Parisiens ne sont pas les seuls attentifs au projet Grand Paris. Les investisseurs locatifs sont également attirés par les belles affaires dans des endroits proches de Paris jusque là peu regardés. Les dossiers de financement pour l’investissement immobilier dans ces zones se sont multipliés chez les banques comme chez les courtiers en financement.